Cyclistes dans la Grande Guerre
Advertisement


Herdenkingsmonument Caporetto

Mémoratif cimitière Caporetto

Herdenkingszuil Calcio 01

Monument Calcio (Bergamo)


21 octobre 1915 - |- Sante Goi[]

Biographie[]

(merci beaucoup à Stephan Van Uijtregt, Cycling Ranking)

Stephan van Uijtreght, de Cycling Ranking, a fait des recherches sur les frères Goi et a découvert que Sante Goi est mort pendant la première guerre mondiale. Luigi Sante Goi est né le 21 novembre 1886 à Ossago (Lombardie), fils de Giuseppe Goi et Rosa Prevosi. Le père Giuseppe était appelé "il Garibaldino" parce qu'il avait fait partie des troupes de Garibaldi.

Les trois fils de la famille, Ettore (né en 1883), Cesare (né en 1885) et Sante (né en 1886) ont tous travaillé à la construction du tunnel du Simplon en 1905. Luigi Sante et Luigi Carlo Cesare (indicatif Cesare) étaient passionnés de cyclisme et pouvaient s'offrir un vélo de course grâce aux travaux du tunnel. Sante est le meilleur coureur et devient cycliste professionnel à partir de 1908. Son frère aîné Cesare a également été pro en 1911 et 1912.

Sante Goi a participé cinq fois au Giro, mais ce n'est que lors du Giro "des équipes" de 1912 qu'il a pu terminer le Giro avec son frère pour l'équipe Globo, qui a terminé cinquième. Il avait également participé auparavant à plusieurs classiques italiennes avec une dixième place dans le Tour de Lombardie 1908 et une septième place dans le Milan-Sanremo de 1910, terriblement hivernal et glacé, remporté par Eugène Christophe. Malheureusement, Sante n'a pas été inclus dans les résultats car il a arrivé après la clôture du contrôle.

Sante Goi a épousé Lucia Ranghetti (1886-1949) à Calcio (Bergame) en 1911. La famille a eu deux enfants, Ida (1912-2005) et Angelo (1913-1985).

Il n'apparaît dans aucun résultat en 1913 et sa participation au Tour de Lombardie n'est pas non plus confirmée. La raison de son absence n'est pas connue. Mais en 1914, Sante Goi est à nouveau actif et participe au Giro, où il abandonne lors de la sixième étape. Après cet abandon, il s'engage dans le Tour de France dans lequel il parvient à terminer 48e à Paris.

Comme ses deux frères aînés, Ettore et Cesare, qui ont tous deux été blessés en 1916, Sante Goi est appelé à combattre les troupes autrichiennes. Il était caporal dans le 90e régiment d'infanterie sur le front du Karst et a disparu lors d'une bataille le 21 octobre 1915. Par la suite, son corps a été retrouvé et Sante Goi a été enterré pour la première fois dans un cimetière militaire de campagne. Ensuite (probablement après la fin du conflit), il a été transféré au cimetière militaire de Caporetto (Slovénie). Son nom est inscrit sur la plaque de ce cimetière ainsi que sur la colonne commémorative de sa ville natale de Calcio (Bergame).


Résultats[]

1908 | individuel[]

  • 08-11-1908: 10° Giro di Lombardia, Milano - Sesto San Giovanni

1909 | individuel[]

  • 18-04-1909: 12° Tre Coppe Parabiago
  • 13-05-1909: participation Giro d’Italia (13-05/30-05) (dossard 11)
  • 10-10-1909: 22° Milano - Modena
  • 07-11-1909: 44° Giro di Lombardia

1910 | Bianchi[]

  • 03-04-1910: pas classé Milano – Sanremo (7°, arrivé après controle)
  • 24-04-1910: abandon Tre Coppe Parabiago
    • 18-05-1910: 19° à l'étape 1 Giro d’Italia, Milano – Udine
    • 20-05-1910: 19° à l'étape 2 Giro d’Italia, Udine – Bologna
    • 22-05-1910: 19° à l'étape 3 Giro d’Italia, Bologna – Teramo
    • 24-05-1910: 16° à l'étape 4 Giro d’Italia, Teramo – Napli
    • 26-05-1910: abandon à l'étape 5 Giro d’Italia, Napoli – Roma (18-05/05-06)

1911 | Globo-Dunlop[]

    • 15-05-1911: 49° à l'étape 1 Giro d’Italia, Roma – Firenze
    • 17-05-1911: abondon à l'étape 2 Giro d’Italia, Firenze – Genova (15-05/06-06)
  • 06-08-1911: 14° Tre Coppe Parabiago
  • 15-08-1911: 14° Coppa Savona

1912 | Globo-Dunlop[]

  • 31-03-1912: 46° Milano - Sanremo
  • 04-06-1912: (par équipe - Globo) 5° Classement final Giro d’Italia
    • 19-05-1912: 45° à l'étape 1 Giro d’Italia, Milano – Padova
    • 21-05-1912: 44° à l'étape 2 Giro d’Italia, Padova – Bologna
    • 23-05-1912: 29° à l'étape 3 Giro d’Italia, Bologna – Pescara
    • 23-05-1912: étape 4 Pescara - Roma annulé
    • 27-05-1912: 29° à l'étape 5 Giro d’Italia, Roma – Firenze
    • 29-05-1912: 29° à l'étape 6 Giro d’Italia, Firenze – Genova
    • 31-05-1912: 24° à l'étape 7 Giro d’Italia, Genova - Torino
    • 02-06-1912: 23° à l'étape 8 Giro d’Italia, Torino-Milano
    • 04-06-1912: 23° à l'étape 9 Giro d’Italia, Milano – Bergamo

1913 | Ganna[]

  • 02-11-1913: ? participation Giro di Lombardia ?

1914 | individuel[]

    • 24-05-1914: 23° à l'étape 1 Giro d’Italia, Milano - Cuneo
    • 26-05-1914: 9° à l'étape 2 Giro d’Italia, Cuneo - Lucca
    • 28-05-1914: 18° à l'étape 3 Giro d’Italia, Lucca - Roma
    • 30-05-1914: 20° à l'étape 4 Giro d’Italia, Roma - Avellino
    • 01-06-1914: 13° à l'étape 5 Giro d’Italia, Avellino - Bari
    • 03-06-1914: abondon à l'étape 6 Giro d’Italia, Bari - L'Aquila (24-05/07-06)
  • 26-07-1914: 48° Classement final Tour de France (28-06/26-07)
    • 28-06-1914: 80° à l'étape 1 Tour de France, Paris – Le Havre
    • 30-06-1914: 60° à l'étape 2 Tour de France, Le Havre – Cherbourg
    • 02-07-1914: 85° à l'étape 3 Tour de France, Cherbourg – Brest
    • 04-07-1914: 65° à l'étape 4 Tour de France, Brest – La Rochelle
    • 06-07-1914: 65° à l'étape 5 Tour de France, La Rochelle – Bayonne
    • 08-07-1914: 57° à l'étape 6 Tour de France, Bayonne – Luçhon
    • 10-07-1914: 56° à l'étape 7 Tour de France, Luçhon – Perpignan
    • 12-07-1914: 60° à l'étape 8 Tour de France, Perpignan – Marseille
    • 14-07-1914: 54° à l'étape 9 Tour de France, Marseille – Nice
    • 16-07-1914: 39° à l'étape 10 Tour de France, Nice – Grenoble
    • 18-07-1914: 52° à l'étape 11 Tour de France, Grenoble – Genève
    • 20-07-1914: 48° à l'étape 12 Tour de France, Genève – Belfort
    • 22-07-1914: 46° à l'étape 13 Tour de France, Belfort - Longwy
    • 24-07-1914: 50° à l'étape 14 Tour de France, Longwy – Dunkerque
    • 26-07-1914: 51° à l'étape 15 Tour de France, Dunkerque – Paris


Sources[]

Advertisement