10 septembre 1915 -|- Marius Thé[modifier | modifier le wikicode]

comme entraîneur

comme motocycliste

Mémoire des Hommes


Marius Thé qui fut une des gloires du cyclisme de la fin du 19ème siècle est mort, à St Pol-sur-Ternoise (Pas-de-Calais), des suites d’une maladie encourue sur le front. Il souffrait d’un phlegmon du cou. L’ancien champion avait été affecté comme automobiliste à l’état-major.

Né le 24 septembre 1871 à Marseille, il avait 44 ans.

Marius Thé a été un cycliste de grand fond, tant sur route que sur piste. Ayant atteint la trentaine Thé abandonna la bicyclette, mais non pas les courses. Il se dirige vers les épreuves de motocyclette. Il ne tarda pas à acquérir une réputation plus grande encore qu’avec le vélo. En 1902 et 1903 il remporta pas moins de 36 victoires consécutives. En 1904 il enlève le Championnat du Monde pour motos sur piste. Il devient, ensuite, entraîneur avec, entre autres derrière lui, Tom Linton, Contenet, Dangla...

Son palmarès[modifier | modifier le wikicode]

1891 :[modifier | modifier le wikicode]

  • 1e de Marseille-Avignon-Marseille

1894[modifier | modifier le wikicode]

  • 2e de Paris-St Malo
  • 2e de Paris-Bar-le-Duc
  • 2e de Caen-Cherbourg-Caen

1895 :[modifier | modifier le wikicode]

  • 1e de Strasbourg-Bâle-Strasbourg

1896 :[modifier | modifier le wikicode]

  • 1e de Marseille-Draguignan-Marseille
  • 3e de BORDEAUX-PARIS

1897 :[modifier | modifier le wikicode]

  • 1e de Marseille-Nice

1898 :[modifier | modifier le wikicode]

  • 2e des 24 heures de Berlin

1899 :[modifier | modifier le wikicode]

  • 1e des 6 heures de Bruxelles
  • 2e du Bol d’Or
  • Abandon aux 6 Jours de New York


Source[modifier | modifier le wikicode]

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.