Cyclistes dans la Grande Guerre
Advertisement


21 juillet 1918 -|- Louis Dalino[]

Dalino Louis OVL

Mémoire des Hommes

L'Aéro 1912-08-19

L’Aéro, 19-08-1912

Le Rappel 1912-08-21

Le Rappel, 21-08-1912

L'Ouest-Éclair 1912-03-26

L’Ouest-Éclair, 26-03-1913

L'Ouest-Éclair 1914-04-16 2

L’Ouest-Éclair, 16-04-1914

L'Aurore 1912-04-15

L’Ouest-Éclair, 08-07-1921

Monument Vannes 1

Monument à Vannes

Herdenkingsplaten Kerk Saint-Patern Vannes 1

Église Saint-Patern, Vannes

Militair Ereperk Vannes

Carré militaire à Vannes

Louis Antoine Dalino est né le 28 janvier 1894 à Sarzeau, dans le Morbihan. Avec son frère Joseph, qui a été tué devant l’ennemi le 27 février 1916, ils ont pratiqué la compétition en Bretagne de 1912 à 1914, sous les couleurs du Club Sportif Vannetais.

C’est le 7 septembre 1914 qu’il est incorporé, comme soldat de 2ème classe, au 2ème Régiment d’Artillerie, avant de passer au 2ème Régiment colonial où il va devenir sergent.

Il trouve la mort au combat à Grandpré, Fleury-la-Rivière, dans la Marne.


Son palmarès[]

1912[]

  • 2e de l’Elimination du Morbihan pour le Trophée Peugeot
  • 5e de Vannes-Redon-Vannes
  • 13e de la coupe de Bretagne & Poitou
    • 20e de la 1ère étape
    • 12e de la 2ème étape

1914[]

  • 1e de la Course du Bono à Vannes
  • 2e à Lorient
  • 17e de la Coupe de France Peugeot-Wolber (région Ille-&-Vilaine) à Rennes



Source[]

Advertisement