Cyclistes dans la Grande Guerre
Advertisement


7 août 1918 -|- Julien Destriez[]

Destriez Julien OVL

Mémoire des Hommes

Le Grand écho du Nord de la France 1912-08-17

Le Grand Echo du Nord de la France, 17-08-1912

Journal officiel de la République française 1920-12-07

Journal officiel de la République francaise, 07-12-1920

Marcq-en-Barœul - église Saint-Vincent

Eglise Saint-Vincent à Marcq-en-Baroeul

Monument Marcq-en-Baroeul detail

Détail du monument de Marcq-en-Baroeul

Monument Prin-Deyrançon detail

Détail du monumnet de Prin-Deyrançon

  • Merci à un Wiki-contributeur anonyme.

"Je vous signale Julien Destriez, né le 27/03/1891 à Marcq-en-Baroeul, et qui avait déclaré être "coureur cycliste" comme profession lors de son recensement militaire (classe 1911, recrutement de Lille, matricule 5587).

Cité à l'ordre de la division le 28 août 1918 : "Conducteur modèle, courageux et très dévoué, sur le front depuis le début de la campagne. Mort au champ d'honneur le 7 août 1918 " - Croix de guerre avec étoile d'argent.

Il était canonnier conducteur au 42ème régiment d'artillerie de campagne et est tombé à Courville (Marne). Il est enterré dans la nécropole nationale de Bligny (Marne), tombe 1177.

Je suis à la recherche d'un lien éventuel qu'il aurait eu avec les Deux-Sèvres."


Julien Henri Destriez était le 27 mars 1893 à Marcq-en-Baroeul (Nord). À son assignation comme milicien de la classe 1911 (Lille), il a noté comme emploi : coureur cycliste. Il se classe, entre autres, 43ème du Circuit Minier et Métallurgique en 1912.

Julien Destriez était au début de la guerre, appelée à la 42ème Régiment d’Artillerie. Il est tué au combat 7 août 1918 à Courville dans la Marne.

Il a été cité comme "un conducteur modèle, courageux et très engagé, à l’avant depuis le début de la campagne". Il a reçu la Croix de Guerre.


Source[]

Advertisement