FANDOM




3 décembre 1917 -|- Carlo OrianiModifier

A l’hôpital militaire de Caserte, Carlo Oriani décède d’une méningite. Quelques jours auparavant. Il s’était porté au secours d’un camarade de régiment en train de se noyer dans les eaux du Tagliamento.

Révélé en 1908 par une série de places d’honneur, Carlo Oriani s’octroie une excellente 5ème place dans le premier Giro.

Peu réputé pour sa pointe de vitesse, c’est pourtant au sprint qu’il remporte, en 1912, le Tour de Lombardie devant ses 4 compagnons d’échappée, Verde, Torricelli et Agostoni. L’année suivante, à 25 ans, il s’aligne, avec quelques ambitions, au Giro qui se court sous la formule d’addition de points. La place, à chaque étape, compte énormément. Toujours classé dans les 10 premiers, mais jamais vainqueur, sa régularité lui permet de s’emparer de la tête du classement général à Rovigo, terme de l’avant-dernière étape. La course du dernier jour est haletante. Avant Sela, Oriani est victime d’une crevaison. Il prend la roue d’Ugo Agostoni (19 ans). Avec ses jeunes équipiers de la Maino, Torricelli (19 ans), Girardengo (20 ans), Lauro Bordin (22 ans), il entame une poursuite décisive, ses principaux adversaires, Azzini et Pavesi, n’ont pas demandé leurs restes pour prendre la poudre d’escampette. Après 2 heures d’efforts, la jonction s’opère. Giuseppe Azzini, qui s’était livré à fond dans l’espoir de gagner ce Giro, donne des signes de fatigue. Oriani en profite pour démarrer furieusement. Au Trotter de Milan, il emmène l’emballage mais se fait coiffer d’une roue par Pavesi qui s’assure, du même coup, la seconde place du classement final à 7 petits points d’Oriani.

Le vainqueur du Giro 1913 était né le 5 novembre 1888 à Cinisello Balsamo (Milan).

Son palmarèsModifier

AMATEURModifier

1908Modifier

  • 3e des 3 Coppe Parabiago
  • 5e du GP de Milan
  • 6e de la Coppa val d’Olonna
  • 1e de la Coppa del Ré (disqualifié)

Avec les pros :

  • 5e de Rome-Naples-Rome
    • 5e de la 2ème étape
  • 11e du Tour du Piémont
  • 12e de la Corsa Nazionale

1909 : STUCCHIModifier

  • 2e de la coppa del Re
  • 9e des 3 Coppe Parabiago

Avec les pros :

  • 5e du GIRO (1e amateur)
    • 2e de la 4ème étape
    • 4e de la 8ème étape
    • 5e de la 2ème étape
    • 6e de la 7ème étape
    • 8e de la 3ème étape
  • 5e du Circuit de Brescia

PROFESSIONNELModifier

1910 : BIANCHIModifier

  • 10e de Nice-St Saveur-Nice
  • 21e de Monaco-La Turbie
  • 25e de la course de côte de la Turbie

1911 : BIANCHIModifier

  • 8e de la Coppa Seregno
  • 11e du GIRO
    • 2e de la 6ème étape
    • 5e de la 10ème étape
    • 6e de la 5ème étape
    • 7e de la 7ème étape
    • 9e de la 8ème étape
  • 14e de MILAN-SAN REMO

1912 : STUCCHI & GANNAModifier

  • 1e du TOUR DE LOMBARDIE
  • Champion du SC Milano
  • 2e de la Coppa Pasquali
  • 3e du Circuit Emilie-Lombardie
  • 5e de la Coppa Val Senio
  • 8e de Milan-Modène
  • Abandon 2e étape du GIRO
    • 49e de la 1ère étape

1913 : MAINOModifier

  • 1e du GIRO
    • 2e de la 4ème étape
    • 2e de la 8ème étape
    • 2e de la 9ème étape
    • 3e de la 6ème étape
    • 4e de la 5ème étape
    • 4e de la 7ème étape
    • 5e de la 2ème étape
    • 7e de la 3ème étape
    • 9e de la 1ère étape
  • 1e du GP Industria Champion du SC Milano
  • 7e de Milan-Turin
  • 12e du GRAN FONDO
  • 48e de PARIS-TOURS

1914 : BIANCHIModifier

  • 12e de MILAN-SAN REMO
  • 19e de Milan-Turin
  • 23e du TOUR DE LOMBARDIE
  • Abandon 6e étape du GIRO
    • 3e de la 3ème étape
    • 6e de la 4ème étape
    • 7e de la 1ère étape

1915 : BIANCHIModifier

  • 12e de MILAN-SAN REMO


SourceModifier












Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .